Bilan de compétences

BILAN DE COMPETENCES

La méthodologie s’appuie sur la Loi du 31 décembre 1991 qui précise que le bilan de compétences se déroule en trois phases principales (phase préliminaire, investigations, conclusions). KIELA consulting complète ces obligations en proposant au bénéficiaire une permanence téléphonique et un lien écrit (mail)
durant les 6 mois qui suivront le bilan de compétences.



Définition du bilan de compétences :

Outil réel de gestion des ressources humaines mis à la disposition des salariés et des entreprises. Son objectif sera de mieux gérer l’intégration homme/ métier/ fonction dans le cadre du développement de l’individu et de l’entreprise. Il doit permettre au salarié de prendre la mesure de ses atouts, de ses limites et de définir un projet professionnel concret et cohérent et le cas échéant, un projet de formation. D’autre part, il doit permettre à l’entreprise de prendre les meilleures décisions possibles en vue d’anticiper les évolutions des emplois.

Le bilan de compétences est une évaluation réalisée à une période, dans des circonstances et un contexte donnés. Pour structurer la démarche, nous avons établis des étapes standard au bilan de compétences.

Entretien préliminaire d’analyse de la demande :

Il consiste à  préparer la procédure d’intervention avec le salarié et/ou l’entreprise et KIELA Consulting, c’est aussi un moment de rencontre, où le Consultant prend connaissance du parcours du bénéficiaire, analyse sa demande, l’informe sur le Cabinet et nos différents champs d’interventions dans la Gestion des carrières. Les méthodes et techniques mises en œuvre, les dispositions légales, réglementaires et
contractuelles sont aussi abordées à ce moment là.

Les principaux thèmes abordés sont : 

•    Explication et validation des moyens mis en œuvre

•    Recueil des attentes du salarié ou autre statut.

•    Recueil d’informations complémentaires sur l’entreprise pour connaître ses besoins, saisir sa culture

•    Etablissement du planning d’intervention et du programme de travail personnel

•    Recueillir l’engagement du salarié pour réaliser le bilan par la signature d’un contrat tripartite (modèle joint en annexe) qui, en particulier, garantit au salarié la stricte confidentialité des informations qui seront recueillies au cours des étapes suivantes.



Phase d’investigations :

Elle est réalisée par un Consultant de formation RH ou Psychologie exclusivement, qui est, rappelons-le, soumis aux dispositions de l’article 378 du Code Pénal pour les informations qu’il détient.

Les consultants « Bilan de compétences» de la société KIELA Consulting font preuve de transparence concernant leurs propres compétences et/ ou formations. Une fiche profil/ CV a été mise en place pour l’ensemble de nos Consultants, sur laquelle figure leur parcours et leur formation, ainsi le bénéficiaire pourra choisir la tonalité donnée au BdC par un Consultant(e) formé RH ou par un Consultant(e) issu de la psychologie sociale/ travail et/ ou ergonomie.

Cette phase se déroule en s’appuyant sur les informations recueillies grâce à :

 Un questionnaire d’auto-évaluation. Celui-ci permet d’une part à l’intéressé de faire le point sur lui-même, personnellement et professionnellement et, d’autre part d’être utilisé par le consultant au cours de l’entretien. 

Cet échange permet d’aborder les grandes lignes qui fondent la personnalité professionnelle mais aussi d’ancrer un lien privilégié, de confiance et d’entendement  entre le bénéficiaire et le Consultant : 

Les points abordés seront :

La formation, l’étude du parcours professionnel, l’étude du contexte social et professionnel l‘analyse des performances, les centres d’intérêts et de motivations, les ruptures (dans la terminologie RH), l’analyse de l’ambition par rapport aux aptitudes et potentiels, l’ébauche des projets personnels/professionnels

AUCUN TEST NE SERA EFFECTUE FAUTE D’EXPERTISE ET DE COMPETENCES par les Consultants de la société
KIELA CONSULTING. Par contre, nous nous engageons à recommander à nos bénéficiaires des
psychologues habilités à effectuer des tests (psychométrique, sosie, etc.). 

Phase de bilan – projet :

 Cette phase se déroule en deux temps.

Restitution du bilan perso-professionnel qui permet à l’intéressé : 

•    De mieux se connaître

•    De détecter les points de vigilance dans sa propre activité et les efforts à fournir dans ce sens

•    De mieux maîtriser ses orientations professionnelles en prenant appui sur les potentialités constatées

•    De formaliser les axes et les moyens pour consolider les potentialités



A l’issue de cet entretien de restitution du rapport de synthèse, le bilan perso-professionnel est remis à l’intéressé, il comprend :  

•    Des commentaires détaillés sur les facultés dites « intellectuelles » et si apparent et existant,     un lien causal avec le niveau d’étude accomplis, si nécessaire une approche et définition &raquo corpus métier » :

•    Le comportement social

•    L’activité professionnelle

De ces trois grands thèmes se dégage une synthèse présentée sous l’angle points forts, points faibles et  une grille visuelle des résultats.

Ce document demeure la propriété exclusive de l’intéressé qui est seul juge de savoir s’il convient ou non de le transmettre à un tiers (personne morale ou physique).  

Elaboration du projet :

En s’appuyant sur le diagnostic qui vient d’être établi, l’intéressé dégage toutes les orientations qui paraissent réalisables, met au point un projet professionnel adapté à ses aptitudes, ses motivations professionnelles et il définit les moyens à mettre en œuvre (programme de formation).  Cette phase nécessite un travail personnel avec l’appui du consultant pour permettre d’élaborer un projet argumenté et cohérent avec la réalité professionnelle.  Elle aboutit à la rédaction du projet professionnel et du plan d’action correspondant, qui est remis à l’intéressé en fin de parcours, sous forme d’un document de synthèse ; il est lui aussi soumis aux mêmes règles de confidentialité que le bilan psycho-professionnel.

 Le cas échéant, l’intéressé et les Consultants Bilan de KIELA Consulting peuvent convenir de transmettre à l’entreprise des résultats et des informations portant sur les choix d’orientation et des moyens à mettre en œuvre.  

Phase de suivi :

Il s’agit, 3 mois après le dernier RDV, de faire le point, d’ajuster l’action et de la redynamiser si nécessaire.

Un suivi peut s’opérer à la demande du salarié et/ou de l’entreprise. Le consultant KIELA Consulting apporte ses conseils et son appui pour définir d’éventuelles adaptations au plan d’action initial.

Les modalités sont à définir avec le salarié et l’entreprise. 

Coût :

Bilan de compétences (24h):

Convention FONGECIF : 1 750€ HT
Convention AFDAS : 1 800€ HT
Convention UNIFORMATION : 1 344€ HT
Convention FIFPL : 1 500€ HT
Convention Pôle Emploi : 1 500€ HT

Durée : 24 heures, sous forme d’entretien de 2 heures avec un intervalle de 3/ 4 jours

Programme préconisé sur 3 mois.

Le Bilan peut être réalisé dans le cadre du plan de formation, du Congé Individuel de
Formation, du Droit Individuel à la Formation.

Convention (ART.900-3) fournis à la demande (pour la réalisation d’un bilan de compétences,
pris en charge par un employeur, dans le cadre du plan de formation).